Le temple de Karnak et les publications numériques

Alain ARNAUDIÈS
UMS 2409
Centre de Documentation de l’Institut des Civilisations du Collège de France

Présentation donnée lors de la journée du 22 janvier 2021 “La publication archéologique en environnement numérique”

Cette journée d’étude a été l’occasion de présenter le résultat de travaux qui ont débuté dans les années 2000. Nous parlons donc d’un temps qui couvre une période quasiment « préhistorique » pour l’informatique documentaire. Les publications numériques évoquées ici ont été réalisées au sein du Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak (CFEETK) dirigé alors par François Larché et Nicolas Grimal. Pour l’égyptologie, ce dernier est aujourd’hui considéré comme le pionnier des Humanités Numériques, mais à cette époque, nous ne connaissions pas ce terme et nous appelions cela « faire de l’informatique ». Ces projets documentaires n’auraient pu voir le jour sans le travail novateur d’Antoine Chéné, photographe de l’UPR 1002 du CNRS, qui a été le premier à faire connaître la photographie numérique à Karnak.

En 2003, notre premier projet a abouti à une publication numérique diffusée sur DVD qui concerne la grande salle hypostyle de Karnak. Notre deuxième travail accompagnait la réédition papier d’un ouvrage de référence, celui de Paul Barguet sur l’exégèse du temple de Karnak, augmentée d’une édition numérique sur DVD et qui a été publiée en 2007. Notre troisième publication est un ePub sur la chapelle de Sésostris Ier, dite « chapelle Blanche », publication complètement dématérialisée et mise en ligne en 2015.

Toutes ces publications sont nées d’un projet éditorial qui a rendu nécessaire leur édition sous une forme numérique. Les différentes problématiques que nous rencontrions ne trouvaient de réponses que par l’utilisation d’un nouveau support pour l’information (fig. 1).

Publications numériques sur le temple de Karnak
Les publications numériques consacrées au temple de Karnak

Article à paraître dans la revue Archeologia e Calcolatori 33, 2022 ; cette revue étant en accès ouvert dès la parution du fascicule imprimé, nous donnerons un lien vers la version intégrale de l’article dès sa parution.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.